Baises idee sexe

Je feins de dormir d'un sommeil très profond. Je suis comme la belle au bois dormant qui attend que son prince vienne la réveiller , à l'aide d'un baiser mais pas seulement, car il m'en faudra bien plus pour me tirer du pays des rêves. Je reste là, immobile, sentant une main virile se balader sur mon corps. La main s'arrête sur des zones très érogènes qui me font gémir doucement. Puis les caresses se font plus précises et insistantes Moi, je n'étais qu'une jeune vierge effarouchée pour qui le sexe était totalement inconnu.

Lui, il était le professeur, très sévère et très pointilleux. Avec ma petite jupe d'écolière, je suis invitée à assister à un cours particulier. Ce professeur très charismatique et très dur m'explique certaines positions du kamasutra, m'apprend à trouver mon point G, à effectuer une fellation parfaite A chaque mauvais pas, je suis punie par le maître. Le but de la leçon: Je dois me rendre chez mon gynécologue pour une petite douleur intime. Je sonne à la porte, et le superbe médecin en blouse blanche m'ouvre la porte et me reçoit avec une extrême gentillesse.

Il me demande ce qui m'arrive et m'invite à m'allonger pour que commence l'auscultation. Je retire ma petite culotte et m'allonge sur la table de cuisine. Je suis un peu timide mais ce gentleman médecin sait comment me rassurer. Il m'écarte doucement les jambes et tâte le terrain de ses doigts agiles.

Il essaye de trouver la zone douloureuse, je l'y aide, et une fois trouvée, il tente un massage à coup de langue et de doigt pour me faire disparaître la douleur. Excités tous les deux, médecin et patiente finissent rapidement par se chevaucher!

Je découvre donc un samedi après-midi, un post-it sur ma table de cuisine, me donnant rendez-vous dans un hôtel proche de chez nous, à 22h00 avec une petite précision: Une fois sur place, je fais ce qui m'est demandé. Je rentre, le silence absolu, et je sens immédiatement une main se posant sur mes seins.

J'étais très intimidée, ne sachant pas du tout ce qui se passait dans cette pièce. J'avais cependant besoin d'être rassurée, il m'a répondu en me vouvoyant qu'il fallait juste ne pas avoir peur et me laisser aller. C'était très étrange et très excitant à la fois Renifler, respirer les odeurs intimes, sous les aisselles, entre les jambes La retourner ensuite, lui caresser les fesses. Descendre la main, glisser un doigt Regarder, voir le désir monter.

La voir partir peu à peu J'adore aussi qu'elle s'occupe de moi. Je ne suis plus qu'une vaste surface érogène quand on me caresse. La nuque, le dos, l'anus, le périnée Le plus explosif, c'est les tétons. J'adore qu'on me les mordille, ils deviennent tout durs, tout gonflés, dressés J'adore aussi quand la femme se caresse avec mon sexe.

C'est toute la richesse de ce sexe, que je ressens, aussi vivant que le mien. Largement aussi prisé par ces messieurs que tout ce qu'on peut leur faire. A condition qu'on sache le recevoir, sans culpabiliser Je crois que j'aime bien lécher, même une glace.

Il y a sans doute un truc d'enfance derrière Un truc que j'adorais quand j'étais plus jeune, c'est badigeonner de miel, de chocolat, et lécher tout le corps. Quand j'adore, je descends avec la langue du visage jusqu'au sexe. Elle sent que j'y vais, elle se cambre Je peux rester, titiller le clitoris, le sentir gonfler, elle te prend les épaules, les mains, elle s'arcboute.

Elle a le goût de l'eau de mer C'est aussi une façon de me dire que les femmes ont un sexe. Pour moi c'est de l'ordre du mystère, c'est fragile, nacré, avec des reflets, tout doux Il y a aussi le narcissisme de me dire que tous les hommes ne le font pas.

Je me sens à genoux devant la beauté de la femme. Ça me fait bander. Pour moi, il n'y a rien de plus voluptueux comme caresse. J'aime les petits souffles en réponse, les petits gémissements, l'art du couinage. C'est la communication absolue. Au bout de quelques minutes, il faut qu'elles s'occupent de toi. Pour moi aussi c'est super! C'est baiser l'âme de l'autre. En plus, les tabous judéo-chrétiens sont toujours là.

Toutes ces pratiques, juste pour le plaisir, ont encore un goût de transgression. Il y a plein de femmes qui n'aiment pas. Elles ont peur, je crois, de ne pas être assez propres Le poète dit que ça sent l'abricot, c'est faux. C'est plutôt les vieux remugles de marées, mais c'est ça qui est excitant! Comme toutes les odeurs du corps. C'est le grand vainqueur du top ten, on pouvait s'y attendre.

Mais leur façon d'en parler n'a rien à voir avec une bande-son de film X. Celles qui rentrent le sexe très loin dans la gorge rare , qui l'avalent, celles qui le font du bout des lèvres et le font buter juste sur la langue Si c'est fait délicatement, elles peuvent les lécher, les prendre entièrement dans leur bouche, les faire rouler entre leurs lèvres Quand vraiment elle le fait par plaisir, alors là ça peut être la plénitude. Ça peut être excellent la fellation mais ce n'est pas obligé!

J'ai eu une nana pendant un an et demi, une super-relation, sans fellation Ça ne peut pas se résumer à une mécanique, le sexe. C'est avant tout la fusion de deux sensualités. Ne pas se forcer, donc. Mais ça, c'est le b. Et si l'on veut vraiment les rendre fous? Y aller avec les lèvres, la langue, les doigts. Au bout d'un moment, tu ne sais plus très bien si c'est la main ou la bouche que tu sens.

Il faut jouer, comme pour une pénétration, varier le rythme, la profondeur. Et quand tu sens que la jouissance monte, t'arrêter. Au bord de l'orgasme, il faut qu'elles arrêtent tout. Juste qu'elles ferment la bouche, serrent et attendent. C'est l'homme qui vient, pas la femme qui le fait venir.

Au fond, c'est l'anti KamaSutra. Ce n'est pas tant l'acrobatie ou la performance posturale qui les comblent, que la position la plus efficace pour ressentir. En fait, outre la vue assez comblante, c'est vrai , c'est l'une des mieux adaptées, au vagin et au pénis. Une qui permet d'aller tout au fond Comment la fille bouge.

J'adore les mouvements lents. Sortir, rentrer, faire des mouvements circulaires Ça donne énormément de sensations.

C'est le péché des filles jeunes, elles bougent dans tous les sens et ne savent pas ce qu'elles veulent Elle me veut à nouveau et je la fais attendre. Je reste tout au bord, je titille mon gland contre son clito, je sens son désir qui monte.

Pas juste pour elles. Trop rapide, ça n'a aucun intérêt. Comme quand tu escalades, ou plutôt quand tu descends dans un puits. Tu sautes, ou tu prends l'échelle. Moi je choisis l'échelle. Ils sont très visuels, on confirme. Mais surtout pas pour jauger, juger. L'esthétique, à ce moment-là, on oublie. Ce qui les excite, c'est de voir l'autre partir en vrille, perdre pied. Ou plus crûment, voir le sexe en train de se vivre, les sexes en train de se rencontrer. Pendant une fellation, ou une pénétration.

Un vrai film de cul Je n'en reviens toujours pas de voir mon sexe, tendu, s'introduire dans son sexe, béant.

..

Dessin sexe sexe étoiles

Y aller avec les lèvres, la langue, les doigts. Au bout d'un moment, tu ne sais plus très bien si c'est la main ou la bouche que tu sens. Il faut jouer, comme pour une pénétration, varier le rythme, la profondeur. Et quand tu sens que la jouissance monte, t'arrêter.

Au bord de l'orgasme, il faut qu'elles arrêtent tout. Juste qu'elles ferment la bouche, serrent et attendent. C'est l'homme qui vient, pas la femme qui le fait venir.

Au fond, c'est l'anti KamaSutra. Ce n'est pas tant l'acrobatie ou la performance posturale qui les comblent, que la position la plus efficace pour ressentir. En fait, outre la vue assez comblante, c'est vrai , c'est l'une des mieux adaptées, au vagin et au pénis. Une qui permet d'aller tout au fond Comment la fille bouge.

J'adore les mouvements lents. Sortir, rentrer, faire des mouvements circulaires Ça donne énormément de sensations. C'est le péché des filles jeunes, elles bougent dans tous les sens et ne savent pas ce qu'elles veulent Elle me veut à nouveau et je la fais attendre. Je reste tout au bord, je titille mon gland contre son clito, je sens son désir qui monte. Pas juste pour elles.

Trop rapide, ça n'a aucun intérêt. Comme quand tu escalades, ou plutôt quand tu descends dans un puits. Tu sautes, ou tu prends l'échelle. Moi je choisis l'échelle. Ils sont très visuels, on confirme. Mais surtout pas pour jauger, juger. L'esthétique, à ce moment-là, on oublie. Ce qui les excite, c'est de voir l'autre partir en vrille, perdre pied. Ou plus crûment, voir le sexe en train de se vivre, les sexes en train de se rencontrer.

Pendant une fellation, ou une pénétration. Un vrai film de cul Je n'en reviens toujours pas de voir mon sexe, tendu, s'introduire dans son sexe, béant. Le fin du fin, c'est le miroir. On fait l'amour, et on se regarde le faire.

C'est fou tout ce qui dit sans un mot, dans le regard de l'autre qui se trouble, chavire. Le sommet de l'abandon! C'est trop bon de voir une femme jouir. De la regarder qui s'envole. Non, ils n'adorent pas tous la sodomie, même s'il y a de vrais accros du genre, qui visiblement font ça en gentlemen Il y a même de vrais réfractaires.

Juste parce qu'ils préfèrent tout le reste J'ai déjà essayé, j'ai été déçu. Parce que c'est plus serré et parce que ça garde un parfum d'interdit. J'adore regarder les fesses pendant. Et caresser, jouer avec les deux entrées. Ça m'a fait mal une fois, c'est trop serré. Je n'ai pas envie de recommencer. Tous sans exception veulent du sexe désacralisé. Du léger, du joyeux, du complice. Jusqu'aux extravagances de libertins. Toujours avec des trucs très doux, un foulard, un ruban C'est comme une offrande.

Si la fille n'est pas canon? J'aime bien la montée d'adrénaline à l'idée d'être surpris. Après avoir fait des tas de gammes ensemble, c'est soir de concerto, tu ne bouges plus, tu es le piano.

Elle te joue sa petite musique. Rossini ou Wagner, on s'en fout quand on est mélomane Jamais je ne me suis senti dévirilisé par une femme. Si ça l'excite que je porte un petit tablier à pois, je le fais! Au moindre diktat c'est la fin. Moi ce que je préfère, c'est sécuriser la femme dans son libertinage inné. Révéler en elle la "salope" qui sommeille.

Lui révéler et lui faire assumer son insatiabilité. Qu'est-ce que les hommes aiment vraiment au lit? Ajouter aux favoris Vincent Besnault - Getty Images. Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable. Du sexe et des hommes: A quoi pensent les hommes pendant qu'ils font l'amour? De plus en plus de couples décident de ne pas vivre sous le même toit. La méthode Karezza pour décupler le plaisir. Ce que les hommes pensent vraiment à propos du sexe. Que ressentent-ils quand ils sont en nous?

Les hommes nous parlent sans tabou de leur sexe. Tout savoir sur les zones érogènes en vidéo. Les mini sextoys à glisser dans sa valise. Le désir sexuel peut-il se tarir à force de multiplier les conquêtes?

La position du Plus de Vie et Pratiques sexuelles. La petite histoire de la fessée érotique à travers le temps. Faire l'amour sans se toucher: Les avis des internautes.

Oui mais si c'est valorisant pour l'homme de se taper ou faire l'amour à une femme, ça ne l'est pas du tout pour une femme! Une femme qui accepte un homme dans son lit, elle se fait traiter de tous les noms, par lui Il m'écarte doucement les jambes et tâte le terrain de ses doigts agiles. Il essaye de trouver la zone douloureuse, je l'y aide, et une fois trouvée, il tente un massage à coup de langue et de doigt pour me faire disparaître la douleur.

Excités tous les deux, médecin et patiente finissent rapidement par se chevaucher! Je découvre donc un samedi après-midi, un post-it sur ma table de cuisine, me donnant rendez-vous dans un hôtel proche de chez nous, à 22h00 avec une petite précision: Une fois sur place, je fais ce qui m'est demandé.

Je rentre, le silence absolu, et je sens immédiatement une main se posant sur mes seins. J'étais très intimidée, ne sachant pas du tout ce qui se passait dans cette pièce. J'avais cependant besoin d'être rassurée, il m'a répondu en me vouvoyant qu'il fallait juste ne pas avoir peur et me laisser aller. C'était très étrange et très excitant à la fois Je me suis rapidement prise au jeu et j'ai laissé cet inconnu faire ce qu'il voulait de moi.

Avec juste un peu d'imagination et de lâcher-prise, le plaisir vient vite au rendez-vous! Le couple se découvre sous un autre jour, on réalise certains fantasmes, et le feu de l'excitation monte instantanément! Les scénarios coquins ont du bon, ils rendent le quotidien plus émoustillant et permettent d'envisager le sexe de façon plus fantaisiste. J'ai testé la plage naturiste et j'ai survécu. Que trouve-t-on de sexy chez l'autre. Super article rempli d'idées originales, j'aime tout particulièrement l'idée de Marie!

Bonjour, Nous sommes en couple depuis 10ans, et pour moi, le top c'est de voir ma copine se faire flirter en boite progessivement. Accueil Tous les articles Psycho-sexo Tous vos scénarios coquins préférés! Quelques femmes se racontent et vous livrent leurs scènes préférées. A vous de les copier ou de les adapter pour vos soirées coquines! Jessica, 29 ans et "le livreur de pizza" "C'est la troisième fois qu'on joue à ce petit jeu, et ça met vraiment du piquant!

Rosalie, 39 ans en visite chez "le gynécologue" "Nous y avons joué une seule fois, mais ce souvenir reste impérissable.

Et vous, que vous est-il arrivé de plus fou? J'ai testé la plage naturiste et j'ai survécu Que trouve-t-on de sexy chez l'autre J'ai testé Sur le même sujet.




Baises idee sexe

Prendre du plaisir en cinq minutes? Sans prévenir, Paul se tourne vers moi et me roule une grosse pelle, fougueuse et profonde, comme celles de mes années collège. Josseline, en couple depuis trois mois. Je lui chuchote alors de quoi le travailler toute la journée: Le simple fait de les énoncer fait monter mon désir autant que le sien. Je pars au boulot le sourire aux lèvres avec une seule hâte: Je ne peux pas retenir mes cris de plaisir.

On finit juste à temps, ni vu ni connu. Comme ce jour-là avec Adrien. Après de nombreux baisers sur la piste de danse, on a une montée soudaine de désir. Si on ne veut pas se faire repérer, il faut faire vite.

Hugo baisse son jean et me prend par-dessous ma jupe. Je connais déjà la réaction de Guillaume, qui adooore me voir habillée en executive woman.

Ça ne loupe pas: Une demi-heure pour prendre son pied? Il jouit, puis on inverse les rôles. On a bien commencé la journée. Je propose un deal: On découvre le plaisir de se toucher et de se goûter sans finalité. On choisit à tour de rôle: Les yeux de Damien pétillent. On débriefe nos derniers ébats. On se dit tout: Enlacés sur le canapé ou sur le lit, on débriefe nos derniers ébats. On se retrouve allongés face au miroir du placard… Un nouvel horizon érotique à explorer sur le champ.

Lire le plaisir dans ses yeux, quand il me prend en levrette. Faire l'amour toute une nuit? Tristan me propose une virée improvisée en voiture. Il nous faut une demi-heure pour sortir de Bordeaux et rejoindre des petites routes désertes. Tristan vient promener sa main sous ma robe… Je me laisse faire, excitée par la tournure inattendue que prennent les événements.

Mais mon talon d'Achille, ce sont les seins. Je suis tellement sensible que ça peut me faire péter les plombs. Quand je ne suis pas en forme, le secret pour me faire jouir, c'est de me tortiller les seins pendant la pénétration. Sentir son corps vibrer sous mes doigts, se soulever comme une vague. Sentir ses seins se tendre, son ventre frissonner. Renifler, respirer les odeurs intimes, sous les aisselles, entre les jambes La retourner ensuite, lui caresser les fesses.

Descendre la main, glisser un doigt Regarder, voir le désir monter. La voir partir peu à peu J'adore aussi qu'elle s'occupe de moi. Je ne suis plus qu'une vaste surface érogène quand on me caresse. La nuque, le dos, l'anus, le périnée Le plus explosif, c'est les tétons. J'adore qu'on me les mordille, ils deviennent tout durs, tout gonflés, dressés J'adore aussi quand la femme se caresse avec mon sexe. C'est toute la richesse de ce sexe, que je ressens, aussi vivant que le mien. Largement aussi prisé par ces messieurs que tout ce qu'on peut leur faire.

A condition qu'on sache le recevoir, sans culpabiliser Je crois que j'aime bien lécher, même une glace. Il y a sans doute un truc d'enfance derrière Un truc que j'adorais quand j'étais plus jeune, c'est badigeonner de miel, de chocolat, et lécher tout le corps. Quand j'adore, je descends avec la langue du visage jusqu'au sexe.

Elle sent que j'y vais, elle se cambre Je peux rester, titiller le clitoris, le sentir gonfler, elle te prend les épaules, les mains, elle s'arcboute. Elle a le goût de l'eau de mer C'est aussi une façon de me dire que les femmes ont un sexe.

Pour moi c'est de l'ordre du mystère, c'est fragile, nacré, avec des reflets, tout doux Il y a aussi le narcissisme de me dire que tous les hommes ne le font pas. Je me sens à genoux devant la beauté de la femme. Ça me fait bander. Pour moi, il n'y a rien de plus voluptueux comme caresse. J'aime les petits souffles en réponse, les petits gémissements, l'art du couinage.

C'est la communication absolue. Au bout de quelques minutes, il faut qu'elles s'occupent de toi. Pour moi aussi c'est super! C'est baiser l'âme de l'autre. En plus, les tabous judéo-chrétiens sont toujours là. Toutes ces pratiques, juste pour le plaisir, ont encore un goût de transgression. Il y a plein de femmes qui n'aiment pas.

Elles ont peur, je crois, de ne pas être assez propres Le poète dit que ça sent l'abricot, c'est faux. C'est plutôt les vieux remugles de marées, mais c'est ça qui est excitant! Comme toutes les odeurs du corps. C'est le grand vainqueur du top ten, on pouvait s'y attendre. Mais leur façon d'en parler n'a rien à voir avec une bande-son de film X. Celles qui rentrent le sexe très loin dans la gorge rare , qui l'avalent, celles qui le font du bout des lèvres et le font buter juste sur la langue Si c'est fait délicatement, elles peuvent les lécher, les prendre entièrement dans leur bouche, les faire rouler entre leurs lèvres Quand vraiment elle le fait par plaisir, alors là ça peut être la plénitude.

Ça peut être excellent la fellation mais ce n'est pas obligé! J'ai eu une nana pendant un an et demi, une super-relation, sans fellation Ça ne peut pas se résumer à une mécanique, le sexe. C'est avant tout la fusion de deux sensualités. Ne pas se forcer, donc. Mais ça, c'est le b. Et si l'on veut vraiment les rendre fous? Y aller avec les lèvres, la langue, les doigts.

Au bout d'un moment, tu ne sais plus très bien si c'est la main ou la bouche que tu sens. Il faut jouer, comme pour une pénétration, varier le rythme, la profondeur.

Et quand tu sens que la jouissance monte, t'arrêter. Au bord de l'orgasme, il faut qu'elles arrêtent tout. Juste qu'elles ferment la bouche, serrent et attendent. C'est l'homme qui vient, pas la femme qui le fait venir.

Au fond, c'est l'anti KamaSutra. Ce n'est pas tant l'acrobatie ou la performance posturale qui les comblent, que la position la plus efficace pour ressentir. En fait, outre la vue assez comblante, c'est vrai , c'est l'une des mieux adaptées, au vagin et au pénis. Une qui permet d'aller tout au fond Comment la fille bouge. J'adore les mouvements lents. Sortir, rentrer, faire des mouvements circulaires Ça donne énormément de sensations.

C'est le péché des filles jeunes, elles bougent dans tous les sens et ne savent pas ce qu'elles veulent Elle me veut à nouveau et je la fais attendre. Je reste tout au bord, je titille mon gland contre son clito, je sens son désir qui monte. Pas juste pour elles. Trop rapide, ça n'a aucun intérêt.

Comme quand tu escalades, ou plutôt quand tu descends dans un puits. Tu sautes, ou tu prends l'échelle. Moi je choisis l'échelle. Ils sont très visuels, on confirme. Mais surtout pas pour jauger, juger. L'esthétique, à ce moment-là, on oublie.

.