Afghani sexuels sexe petit

.

Sexe amateur vidéo dur tube de sexe

A l'origine de cette page Facebook populaire se trouve un Afghan qui se présente sous le nom de Mamoor Hayatullah. Cette page Facebook est entourée de mystère. Suivie par quelques milliers d'abonnés, elle est certainement consultée par beaucoup plus de monde.

Sur cette page, on trouve des photos de positions du Kama Sutra, des schémas explicatifs des appareils génitaux masculin et féminin ou des petits poèmes de quelques lignes à connotation sexuelle. Certaines questions sont très générales. Elle demande donc au docteur Hayatullah si cela est possible. Un internaute veut savoir si caresser la poitrine de son épouse ou embrasser les parties génitales de sa partenaire est autorisée dans la religion musulmane.

Tous ces conseils tranchent avec ceux des mollahs rigoristes qui présentent souvent le sexe comme quelque chose de sale. Les réactions des internautes sont partagées. Certains chantent les louanges de celui qui répond enfin à leurs questions en garantissant leur anonymat. L'éducation sexuelle en Guinée: Zari, la marionnette qui promeut …. Les femmes afghanes veulent être …. Un rappel à l'ordre efficace? Le porte-parole du gouverneur d'Uruzgan a lui-même reconnu qu'il y avait un garçon dans presque chaque point de contrôle de la police de cette province.

Il a également exprimé sa crainte de voir toute tentative de les extirper de cet enfer déclencher la colère des policiers, qui risqueraient d'abandonner leur poste et d'ouvrir ainsi la voie aux Talibans. Il y a quelques jours, l'agence de presse a publié une seconde enquête, menée sur plusieurs semaines, donnant cette fois-ci la parole à 13 familles de garçons, parfois enlevés au pas de leur porte, dans le Helmand et dans les provinces d'Uruzgan et Baghlan.

Shirin qui a assisté au rapt de son beau-frère de 13 ans par un commandant de police de cette première région se souvient: Vous feriez mieux de l'oublier! A qui devrions-nous demander de l'aide? Certains bachas sont retenus captifs non loin de leur foyer, dans les postes de police.

Ainsi, après des mois de recherches désespérées, Sardarwali a aperçu son fils entouré de policiers sur un marché de Gereshk.

Alors qu'il ne rêvait que de le prendre dans ses bras, il n'a pas osé s'approcher. Sa mère est folle de tristesse ". Vivant parfois dans des territoires trop isolés, beaucoup de famille et de victimes n'ont pas pu témoigner.

Beaucoup ont également préféré se taire, accablé à la fois par le chagrin et la honte. Il a pu s'échapper grâce à un tiers puissant mais traumatisé par ce qu'il a subi, il se mure aujourd'hui dans le silence.




Afghani sexuels sexe petit

Quoi qu'il en soit, cette proposition de loi, digne de l'époque de la jahilya période antéislamique, au temps où certains Bédouins enterraient leurs filles vivantes pour éviter que leur honneur ne soit un jour sali est stupide et grotesque. Que vient faire la loi dans la chambre d'un couple? Que peut-elle apporter à l'intimité d'un homme et d'une femme? Quel plaisir en tirerait l'homme qui se sentirait fort grâce à cette loi?

Un plaisir dicté par le texte et une violence légitimée par le droit qui a un sens de l'équité et des réalités bien étrange. En Afghanistan, des femmes se battent, s'organisent et sont aidées par des féministes de plusieurs pays. Mais qu'un homme comme Hamid Karzaï ait pu signer ce projet de loi en dit long sur l'appétit du pouvoir , sur l'ambition dévorante qui l'habite.

Comment fait-il pour se présenter face aux Occidentaux qu'il fréquente en ayant ouvert la voie au viol légal dans la conjugalité?

Il voudrait que les talibans le perçoivent comme quelqu'un qui s'approche de leur bord? Mais les talibans veulent plus et ne se contenteraient pas d'une loi concernant la pratique sexuelle. Ils voudraient régenter toute la société et y introduire une barbarie qui va au-delà de ce que l'on imagine. Karzaï fait fausse route et un mauvais calcul. Alors il a fait marche arrière. Une femme qui jouit est une "salope" ; elle est considérée comme une prostituée sauf que les malheureuses travailleuses du sexe ne jouissent pas, ce n'est pas un plaisir, c'est un travail, une corvée pour gagner leur vie.

Il serait intéressant de faire lire aux hommes ayant peur de cette jouissance quelques-uns des témoignages de femmes qui racontent leur vie sexuelle. Mais nous n'irons pas jusque-là. L'important est de s' élever contre cette initiative afghane qui ne fera qu' aggraver la situation dans le pays et peut-être hâter le retour des talibans sur la scène politique.

Car ce qui se joue dans cette région meurtrie par plusieurs guerres, c'est un choix de société et même d'époque. Malheureusement, je suis pessimiste: Le terrain est difficile, les méthodes inégales et le peuple incertain dans ses options. Seuls les Afghans eux-mêmes pourraient en finir avec les talibans. Mais tant que cette guerre est liée au trafic de l'opium, tant que l'argent facile est possible, la lutte sera dure et pas franche.

Dans le film de l'Afghan Siddiq Barmak Opium War , on voit une longue file de femmes en burqa avancer à l'horizon en direction d'un champ d'opium. Quand cette file arrive au champ, les personnes soulèvent leur burqa et on découvre que ce sont des talibans armés venus prendre leur part des ventes de cette drogue.

Les paysans payent pour ne pas mourir. Cette image résume la situation: Il faut contrôler les deux, sinon, c'est la fin de la tragédie entamée par la barbarie au nom d'un islam totalement étranger à ces pratiques.

Parmi eux, une majorité fuit les violences en Afghanistan. Par Cathy Macherel Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix.

Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures.

Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. S'il vous plaît entrer un commentaire. J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires. S'il vous plaît entrer une adresse email valide. Veuillez saisir deux fois le même mot de passe. S'il vous plaît entrer un nom valide. S'il vous plaît indiquez le lieu géographique.

Ce numéro de téléphone n'est pas valable. SMS code is not true. Vous devez lire et accepter la Charte de commentaires avant de poursuivre. Nous sommes heureux que vous voulez nous donner vos commentaires. S'il vous plaît noter les règles suivantes à l'avance: La rédaction se réserve le droit de ne pas publier des commentaires.

Ceci s'applique en général, mais surtout pour les propos diffamatoires, racistes, hors de propos, hors-sujet des commentaires, ou ceux en langues étrangères ou dialecte.

Commentaires des noms de fantaisie, ou avec des noms manifestement fausses ne sont pas publiés non plus. Plus les décisions de la rédaction n'est ni responsable déposée, ni en dehors de la correspondance. Renseignements téléphoniques ne seront pas fournis.

L'éditeur se réserve le droit également à réduire les commentaires des lecteurs. S'il vous plaît noter que votre commentaire aussi sur Google et autres moteurs de recherche peuvent être trouvés et que les éditeurs ne peuvent rien et est de supprimer un commentaire une fois émis dans l'index des moteurs de recherche. Terrorisme Première attaque des talibans dans un centre où vont s'inscrire les Afghans pour l'élection d'un nouveau parlement le 20 octobre.

Pakistan Le département d'Etat américain recherche un taliban pakistanais lié à une tentative d'attentat à New York en Diplomatie Le secrétaire américain à la défense a accusé la Chine de renforcer ses positions militaire en mer de Chine méridionale. Guerre de l'acier Réunis au Canada, les ministres des finances du G7 se sont ligués contre les USA et leurs taxes sur l'acier et l'aluminium. Mis à jour à 04h Manifestations Les 16 dernières victimes des manifestations étaient enterrées vendredi.

Le gouvernement refuse toujours tout dialogue.